Browsing Category

LIFESTYLE

2 BAO, CULTURE, LIFESTYLE, TOURISME

Les petites « Notes de plage » de René Limbourg & Franck Morel – Eté 2015 …

septembre 15, 2015
Affiche Expo RP Notes de Plage bis (1)
 Du 18 septembre au 4 octobre 2015, la galerie des Hospices (Canet-en-Roussillon 66) présente le travail de 5 photographes sur le thème « Paysages, Vues d’Ici ». Parmi eux, René Limbourg présente une sélection de 20 photos grand format à l’argentique (6X6), disposées en diptyque, accompagnées de 7 textes de Franck Morel. Intitulé « Notes de plage – de Cadaquès à Cala Salionç, clins d’œil aux années 60 », cet opus à 4 mains présente avec humour des scènes de vie acidulées sur les côtes sauvages de la Costa Brava.
 
Des côtes sauvages… complètement MYTHOS. Mythologiques ou mythomanes, c’est à vous de voir. Un concentré de Méditerranée, dans une lumière qui rappelle le cinéma italien des années 60 ou la French Riviera … Une femme en bikini qui lit (Simone veille), un dormeur sur ponton, une rêveuse dans la brume de Cadaqués (Brume ou blonde ?), un japonais méditant au soleil levant (Maître Yoga), une robe jaune, des bras qui s’agitent sous les arbres face à l’horizon, les couleurs chatoyantes des parasols de Tossa, des séries de rochers (Rock stars), ceux d’où on fait ses « water plouf », des profondeurs bleues où l’on « planche » à rien…
Bref, marée humaine à parasols bigarrés ou solitude à fleur de rochers, telle est la question.  Au final, ne cherche t’on pas tous la même chose, en allant flirter avec les horizons ?
 
«Notes de Plage» dans le cadre de l’expo collective «Vues d’Ici», Galerie des Hospices, Canet-en-Roussillon. L’expo dure seulement 2 semaines : du 18/09 au 04/10/2015 ! Ouvert tous les jours de 15h à 18h, entrée libre. Renseignements: 04 68 86 72 60. http://mairie-canet-en-roussillon.fr/culture-canet-galerie/  Plus d’infos sur René Limbourg : http://www.renelimbourg.com/

A noter : RV pour une lecture des textes de et par Franck Morel, le samedi 26 septembre à 16h, sur les transats de la Galerie des Hospices de Canet-Village.

MICROS BIOS/
René Limbourg, parisien d’origine chinoise, démarre la photo avec des paysages asiatiques pour la presse internationale (Courrier International, le Monde, IO Donna, Ei8ht, Match du Monde, Newsweek Japon, Géo Ado, etc…). Il y a 12 ans, il rencontre Visa à Perpignan, l’année d’après y reste et troque ses tongs pour les espadrilles, en devenant plus catalan que les catalans.
Franck Morel lui est enseignant (Lycée Picasso). Il lui arrive aussi d’écrire, lentement et « avec parcimonie ». Il affectionne les séries, les appelle ses carrés, matière de livres inépuisables.  Il se permet d’en rêver en serrant dans ses cartons un petit ouvrage intitulé Verbatim. Il le trouve encore passablement drôle, un rien bancal. Il ne le renie pas. D’ailleurs, cet automne des élèves comédiens vont s’y confronter.
 
Extrait/ Franck Morel
«Je nage. Arrimé ferme à ma bouée gros boudin je nage. Avaler petites brassées pépères du bleu du mille marin fendre du flot rouler barrique creuser sillon passer marmaille à brassières passer bedaine qui patauge passer cambrées huilées poulettes à l’eau. Je dis Salut vieux crabes berniques mouettes et cormorans ! J’égrène les vagues je bobine du mille sur ma bouée gros boudin. Je trace mon monde à petits pointillés bien comptés. Je compte mon monde à petites brassées cadencées. J’en peux suivre le liséré qu’a brodé ma maman. C’est d’un contour bien net. Il n’y a rien d’étrange dans mon monde. Il y a un nom pour toute chose et j’en sais l’inventaire. Je sais le nom des arbres. Je sais le nom des oiseaux. Je sais le nom des poissons. Je sais le nom des crabes. Je sais le nom des bateaux. Je sais le nom des ports. Je sais que comme papa je pourrais siroter muscat à CANET comme papa je pourrais me tailler la moustache à PORT LLIGAT me dorer la couenne à COLLIOURE comme papa je pourrais emballer les coquines à TOSSA ramasser des galets noirs à NONZA cingler comme papa vers la SCIARA DEL FUOCO me payer des claquettes à SAN REMO taquiner Gigi Tina Meriem à LA GOULETTE pleurer dans les bras de Soleiman à CEUTA rêver vivre mieux à MELILLA je pourrais comme papa me teindre en blonde à FARO chercher Orson et la comtesse Mori à MOGADOR acheter des babioles sur GORÉ chanter la morna au CAP-VERT je pourrais voir LAGOS et puis comme papa naviguer cap Nord me peler les miches aux FEROÉ reluquer Gertie boiteuse à SANDYCOVE faire trempette à BRIGHTON je pourrais comme papa porter kilt à IONA and MULL cogner du glaçon près D’HÖLMON voir les petits matins blancs pur coton de SVALBARD je pourrais comme papa faire le facteur sur L’ÎLE AUX OURS. Je pourrais. Arrimé ferme à ma bouée gros boudin je pourrais.»
LIFESTYLE, TOURISME

Le «Wine Safari» de Riberach (66) : une journée découverte des plus beaux vignobles du Roussillon

septembre 1, 2015
wine-safari-copyright 2015 Timmer catalunyawine.com

Le Wine Safari c’est cette balade vigneronne emblématique que propose l’écolodge**** Riberach pour partir à la découverte des plus beaux vignobles du Roussillon, entre deux vallées aux panoramas exceptionnels (l’Agly et la Têt) … Découverte et initiation aux différents cépages et vignobles en 4X4, participation à la colla, pique-nique vigneron ou grillades, mais également visite du site de production (ancienne Coopérative de 1925) et dégustation sensorielle guidée sont les principaux reliefs d’une journée riche en sensations, à découvrir et à partager, en famille et entre amis et ce, tout particulièrement, en ce magnifique été indien rrrrroussillonnais (en roulant les R) !

Il va sans dire que les meilleurs « Wine Safari » se déroulent en Pyrénées Orientales pendant les mois bénis des vendanges (traditionnellement à Riberach de fin août à mi-octobre, sous-réserve du temps et du planning des vendangeurs). Même si ici, au Domaine, le Wine Safari de Printemps autour de la pousse des vignes et des différents cépages (de mai à juin) reste aussi un moment privilégié.*

Ce qui est sûr, c’est qu’en saison de vendanges, arriver la veille au soir pour une bonne nuit de « sommeil en cuve » est fortement conseillé avec un départ matinal facilité le lendemain dès 7H30. Chacun des participants à l’aventure, alors muni d’une musette (composée de sécateur, opinel, demi-baguette de pain, fromage et demi-bouteille de Riberach), embarque dans le 4X4 pour rejoindre les équipes de la Coll. Dans les pas ou «entre les mains » des cueilleurs, chacun est ainsi initié aux secrets de la cueillette, sous les premiers rayons du soleil… A 10h, la pause s’impose autour de l’Esmorzar (ou petit-déjeuner du vendangeur). Echanges et convivialité sont ici de mise avant de repartir en Land Rover, à travers vignes et garrigues, en direction du site de Llebres. Dans ce lieu béni des dieux de la Méditerranée, à l’ombre de platanes centenaires et de la fraîcheur d’une source, tables et pique-nique (et même grillades sur demande) sont dressés pour un déjeuner vigneron régénérant. La fameuse sieste digestive sous les arbres est alors de rigueur, avant de rejoindre le site de production et la cave de Riberach pour une après-midi découverte, initiation et dégustation pleine de tentations ! Enfin, pour terminer en beauté c’est à vous de choisir : entre un plongeon dans le bassin de baignade naturel ou un hamman/sauna du spa « en 5 cuves » votre corps balance … Normal ! Ce qui est sûr c’est que l‘espace d’une journée, vous aurez certainement pu « arrêter le temps », en renouant avec les racines d’un terroir exceptionnel, sur les ailes de la vigne bien sûr …

WINE SAFARI sans hébergement avec Panier Gourmand de pique-nique. 75 €/pers. Possibilité de grillades sur demande et selon le temps à 90€/pers. (de 4 à 8 pers/ 12 pers sur demande, en différentes langues FR,GB,D,S ). WINE SAFARI & LODGE : Wine Safari avec nuit en Junior Suite «dans les cuves», petit-déjeuner gourmand de Julie Lemal en chambre ou au restaurant et Menu «1925» en accord mets et vins (5 plats), 247 €/pers en Basse Saison – 267 €/pers en Haute Saison. Sur la base d’une suite pour 2 personnes. Plus d’infos sur riberach.com.

 

Photo de Une : Copyright 2015 Timmer catalunyawine.com

 

Ambiance-soirée-RIberach

LIFESTYLE, TOURISME

Le SPA «en 5 cuves» du Domaine Riberach (66) : premier SPA agréé de la nouvelle marque de soins cosmétiques Eclaé du groupe Salins du Midi.

juin 5, 2015
Salins d'Aigues Mortes

En mai 2015, le Domaine Riberach ouvrait son Spa «en 5 cuves» pour le plus grand plaisir de la clientèle de son hôtel écolodge**** et du restaurant gastronomique étoilé «La Coopérative». C’est la toute nouvelle gamme de soins cosmétiques Eclaé, Prodige des Eaux Roses des Salins du Midi qui a été choisie comme fer de lance de ce Spa atypique, conçu dans 5 cuves choisies de l’ancienne Coopérative de 1925 (Bélesta 66). 

Salins d'Aigues Mortes
Ce partenariat, conclu avec un grand groupe de la région Languedoc-Roussillon les Salins du Midi, réaffirme le souci des propriétaires et architectes du projet, Luc Richard et Karin Pühringer, de rester dans une logique d’éco-responsabilité en travaillant avec «ce qui se fait de mieux au niveau local, dans un souci toujours plus grand de conservation du patrimoine local naturel.» Ainsi, après quelques semaines de mise en place des protocoles de soins, le Spa «en 5 cuves» du Domaine propose dès le 6 juin prochain, quatre soins spécifiques de la marque ECLAE ainsi que la vente (en avant-première pour les Pyrénées Orientales) de toute la gamme. Au cœur des formules ECLAE, une micro-algue : la Dunaliella Salina. Elle s’épanouit dans les salins de Camargue en colorant d’un rose éclatant l’eau dans laquelle elle vit : c’est le Prodige des Eaux Roses. Ses propriétés pour le soin de la peau sont alors au maximum de leur puissance et font d’elle un ingrédient cosmétique naturel redoutable dans la lutte contre le vieillissement cutané. Les saulniers, à l’instar des vendangeurs, n’ont que quelques jours pour récolter cet exceptionnel fruit de la terre … Et ça, ça forge le caractère d’une marque, dans laquelle toutes les équipes de passionnés du Domaine Riberach (tant en cave – en biodynamie – qu’en cuisine – locavores – ou à l’hôtel – férus de géothermie, photovoltaïque et biotope) se sont, bien entendu, retrouvés … 

 

 Balneo-spa-Riberach
Le nouvel espace bien-être du Domaine Riberach a ouvert ses portes le mois dernier. Il a été réalisé par l’agence Arch&Coop (Luc Richard et Philippe Le Mouellic), spécialisée dans la réhabilitation de caves coopératives, en collaboration avec Wellness Spa (Yann Lardic à Perpignan). Comme chacun sait à Riberach, l’unité de construction c’est la cuve de 12 m2. 5 ont ici été utilisées pour créer le nouvel espace cocooning du Domaine, qui enrichit ainsi son offre détente à l’année. Les murs à la chaux teintée bleu céladon et les galets gris créent une ambiance minérale très méditerranéenne. Les 5 cuves sont ainsi prétextes à 5 espaces raffinés se succédant au fil des galets : boudoir, hammam étoilé et sauna (en libre accès), mais aussi balnéo double et salle de massages et d’esthétique (sur réservation) … Soit un spa intimiste de 60 m2 de pure détente, accessible pour la clientèle de l’hôtel ou du restaurant (voir toutes les offres sur le site www.riberach.com)…
 
C’est à deux pas des Pyrénées Orientales, aux portes d’Aigues-Mortes, en Camargue, que Riberach a découvert une gamme unique de soins pour son nouvel espace bien-être : Eclaé, Prodige des Eaux Roses des Salins du Midi. Le salin d’Aigues-Mortes, écosystème préservé appartenant au groupe SALINS depuis 1856, est dédié à la culture du sel de mer de qualité. Un des joyaux du salin, c’est une micro-algue : la Dunaliella Salina, qui possède des propriétés extraordinaires pour le soin de la peau. Une fois par an en été, pendant le «Prodige des Eaux Roses», ses propriétés sont au maximum de leur puissance et font d’elle un ingrédient cosmétique naturel redoutable dans la lutte contre le vieillissement cutané. Véritable concentré d’énergie, elle procure en plus éclat et luminosité à la peau. Eclaé, Prodige des Eaux Roses propose 11 produits ayant pour actif fil «rose» cette étonnante micro-algue aux pouvoirs exceptionnels. La gamme offre ainsi un rituel complet, alliant efficacité, sensorialité et plaisir. Soient 7 PRODUITS VISAGE, 3 SOINS CORPS & 1 COMPLÉMENT ALIMENTAIRE autant de soins exceptionnels que le Domaine Riberach propose à la vente en première dans les Pyrénées  Orientales (autres points de vente les plus proches : Agde, Montpellier et Toulouse).
GAMME

Les soins ECLAE du spa «en 5 cuves» de RIBERACH

Outre des soins esthétiques classiques (épilation, manucure, maquillage ou modelage californien), le SPA «en 5 cuves» de Riberach, premier centre de soins agréé Eclaé, proposera donc à sa clientèle dès le 6 juin prochain les 4 soins exclusifs de la marque : 

Soin Visage Prodige des Eaux Roses : un soin découverte ECLAE qui allie l’actif phare de la gamme, la Dunaliella Salina puissant antioxydant, aux vertus détoxifiantes et énergisantes du sel marin. 45mn (70€)

Soin Visage Précieux de Camargue : le soin révélateur de beauté par excellence. Une véritable pause-détente alliée à une cure de jouvence : Dunaliella Salina et techniques spécifiques aux pochons de Sel Marin, pour raviver l’éclat de la jeunesse et apporter une profonde détente. 1h10 (90 €)

Soin Corps Volupté des Eaux Roses : une pause détente détoxifiante, pour retrouver une parfaire harmonie du corps et de l’esprit. Un gommage au sel de Camargue suivi de techniques manuelles relaxantes et de techniques spécifiques au pochon de Sel Marin. 1h (85€)

Soin Corps Escapade en Camargue : un soin detoxifiant, ré-énergisant, stimulant, pour redonner tonus et énergie au corps et à l’esprit. Le gommage au sel de Camargue s’accompagne de techniques spécifiques tonifiantes et raffermissantes, suivies de manœuvres actives aux pochons de Sel Marin. 1h (90€).

CAR_3791
LIFESTYLE

Sauver le patrimoine viticole

février 27, 2015
BAU_Guiral_Morlon_Exterieur_Chateau_Valmy_2
L’heure de l’oenotourisme version Roussillon aurait-elle sonné ? C’est ce que croit «dur comme fer» le BAU (Bureau d’Architecture et d’Urbanisme), militants de la slow architecture en faveur d’un art de vivre authentique et d’un tourisme qualitatif . Avec leur nouveau projet «carte blanche» «la Table de Valmy», petit bijou architectural et paysager qui a ouvert ses portes en mai 2014, le BAU entend bien amorcer un nouveau virage. Comment ? En se spécialisant sur la réhabilitation de domaines viticoles, fleurons de l’architecture rurale locale, pour tirer le tourisme vers le haut !
Le BAU, Bureau d’Architecture et d’Urbanisme, créé par Claire Guiral et Jean-Bernard Morlon (Perpignan) milite – n’ayons pas peur des mots – pour une SLOW ARCHITECTURE. Éthiques et responsables, ces derniers s’engagent en faveur de bâtiments vivables et viables dans la durée. Leur dernier projet en témoigne, dans le cadre idyllique de Valmy, ce Château de contes de fées, abritant domaine viticole et chambres d’hôtes, visible de la route qui sillonne la côté Vermeille jusqu’à Collioure. Leur mission porte sur la réhabilitation de l’ancien chai en restaurant et chai de vieillissement et la création d’une salle de réception dans un nouveau bâti de 120 m2 et d’un parc. Les travaux démarrent en avril 2013 et l’ensemble est livré «clé en mai, jusqu’à la fourchette» en mai 2014. Techniquement complexe, ce projet s’articule sur une pluralité d’activités aux spécificités et réglementations précises : dégustation, restauration, cuisine, réception, activité agricole…
BAU_Guiral_Morlon_Exterieur_Chateau_Valmy_
 La dimension paysagère étant fondamentale, le BAU fait appel à Philippe Deliau de l’agence ALEP. C’est lui qui a réalisé le site remarquable de Paulilles (66) et qui vient de terminer l’Aménagement du Jardin d’Acclimatation pour la fondation Vuitton (qui ouvrira ses portes le 24 octobre 2014 prochain). En parfaite symbiose avec l’état d’esprit du BAU, Philipe Deliau crée le plan d’aménagement extérieur et fait appel pour l’éclairage à Jean-Philippe Weimer avec qui il collabore régulièrement. Ce dernier crée des luminaires en matériaux bruts (acier corten, cuivre massif) qui s’enroulent autour des arbres dans les jardinières bucoliques des terrasses extérieures. Tout est réalisé sur-mesure par des artisans locaux. Toutes les teintes des bâtiments originels sont préservées : crème, vert amande, rouille/terre cuite en réponse au bois des fûts et aux tuiles vernissées du Château. Un côté très intime et naturel se dégage de l’ensemble avec vue sur la mer et, à la nuit tombée, l’ambiance est magique. «L’idée était de ne pas rivaliser avec l’architecture de Petersen, explique Claire Guiral, mais de respecter l’oeuvre. Nous ne voulions pas tomber dans la caricature, y compris – voire surtout dans la mise en lumière.»
BAU_Guiral_Morlon_Exterieur_Chateau_Valmy_3
Dans la salle de restaurant, une atmosphère plus urbaine se profile. Les proportions du bâtiment initial, avec sa longueur deux fois plus importante que sa largeur, sont contrebalancées par un système d’ouverture maximale. Comme pour l’extérieur, matériaux nobles et pérennes sont aussi de mise. La déco néo-rétro aux formes sixties répond parfaitement à l’esprit de cet espace très contemporain. Les vins sont «mis en lumière» dans des vitrines-caves à vins intégrées dans un habillage en bois de chêne qui renforce l’atmosphère cosy. «On voulait vraiment sortir de l’auberge espagnole rustique en donnant une nouvelle réinterprétation du traditionnel. Passer à autre chose.» explique Jean-Bernard Morlon.
«Ici à Valmy, c’est AUTOUR DU VIN : on s’assoit, on mange, on déguste, on prend son temps…»
La vraie valeur ajoutée d’un vin s’accomplit dans l’expérience sensorielle vécue dans le lieu d’où il est issu. Ce sera peut être une des vraies solutions durables pour la plupart des domaines viticole de caractère du département. Persuadés qu’il y a  là matière à promouvoir un tourisme plus qualitatif, le BAU entend bien convaincre d’autres vignerons à suivre le mouvement.  «Nous garderons notre philosophie de construction, éthique et raisonnée, en nous adaptant aux spécificités des terroirs et des bâtisses, aux budgets, aux aides accordées et surtout aux familles qui habitent ces domaines et les rendent inoubliables …».
BAU Guiral & Morlon : 12, bis rue Jeanne d’Arc  66000 PERPIGNAN
Tél BAU : 09 72 30 84 27 – contact@bau-architectes.fr 
Dossier de presse en ligne sur :  http://issuu.com/run888/docs/dp_bau_guiral_morlon
Photos : René Limbourg. Site : www.renelimbourg.com
LIFESTYLE

Le design au service de l’aventure

octobre 30, 2014
KSM_Route_du_Rhum_Sponsor_Acapella_Charlie_Capelle
KSM SPONSOR OFFICIEL DU COUPLE LÉGENDAIRE  «A’CAPELLA – CHARLIE CAPELLE» 
ROUTE DU RHUM 2014
   
L’entreprise KSM est à ce jour l’une des plus grandes marques françaises de portails en aluminium sur-mesure. En devenant, pour la première fois, sponsor officiel de Charlie Capelle pour la Route du Rhum 2014 (départ le 2 novembre prochain), elle accomplit un retour aux sources, fière de défendre le rêve d’absolu de navigateurs solitaires parés à disputer leur face à face avec l’océan.
Certains s’en souviennent peut-être : à ses débuts en 91, KSM  est une entreprise spécialisée dans les mâts et gréements en aluminium pour les bateaux de course et de plaisance. Installée dans le sud de la France, dans les Pyrénées méditerranéennes (le 66), elle diversifie très vite son activité et progresse de façon fulgurante, en se spécialisant dans la fabrication de portails sur-mesure exceptionnellement résistants, esthétiques et à la pointe de la technologie.
De ses premières amours dans le milieu nautique, le breton Jean-Christophe Kerjouan, son fondateur et directeur général, originaire de la Trinité-sur-Mer, a su garder un vrai état d’esprit, fait de rigueur dans le respect absolu de l’humain. De cet univers où le hasard n’a pas de place, il a su tirer le meilleur pour KSM : un art de la soudure imparable, une unité de laquage intégrée certifiée, un suivi client et un service qualité & ressources humaines à la pointe, qui ont propulsé l’entreprise – en moins de 20 ans – parmi les leaders du marché. Il n’y a qu’à se promener dans les bureaux de l’entreprise, aux allures de bateau, pour comprendre à quel point cette passion nourrit encore l’imaginaire de Jean-Christophe Kerjouan.
 
Alors quand il revoit, en cet été 2014, sur les quais de la Trinité-sur-Mer, son ami Charlie Capelle, avec qui il a travaillé sur le même chantier naval 20 ans en arrière, la rencontre sonne comme une évidence. Considéré par ses pairs, comme le spécialiste des A’Capella et sollicité par le monde nautique pour son savoir-faire de constructeur naval, Charlie Capelle a fait de son bateau la passion de sa vie, jalonnée de grands bonheurs mais aussi d’immenses inquiétudes lors de ses chavirages. Le trimaran, vainqueur de la première édition du Rhum en 78 avec Mike Birch à la barre, partage depuis une histoire hors du commun avec Capelle.
Plusieurs fois sauvé des eaux par celui-ci, il fut notamment naufragé en 1999 au large du Canada et considéré comme perdu avant d’être retrouvé 14 mois plus tard sur une plage du nord de l’Espagne. Cette Route du Rhum 2014, sera la cinquième pour le trimaran, la quatrième de l’obstiné Charlie Capelle à sa barre. Ce duo de légende détient d’ailleurs le record de participation depuis les débuts de la Route du Rhum. C’est grâce à la persévérance, l’endurance et la passion de Charlie CAPELLE pour son bateau, qu’ ACAPELLA renaît toujours de ses cendres tel le phénix.
 KSM_Route_du_Rhum_Sponsor_Acapella
Et c’est peut être ce qui touche particulièrement Jean-Christophe Kerjouan dans la trajectoire de cet homme qui, vaille que vaille, ramène à chaque fois son multicoque jaune emblématique à bon port. Fierté, esprit de camaraderie, partage de valeurs et d’une philosophie de vie… Comme Charlie Capelle, Jean-Christophe Kerjouan à la barre, souhaite progresser, contre vents et marées, pour mener toute son équipe jusqu’au bout de la grande aventure KSM … une entreprise qui figure aujourd’hui parmi les plus grandes marques françaises de portail en aluminium sur-mesure.
Suivez Charlie et Acapella sur :
www.facebook.com/acapella océan et www.acapellaocean.com
Contact presse : Catherine CAPELLE 06.65.01.11.98
Suivez les aventures de KSM Production et des ses plus belles gammes sur: www.ksm-production.com – www.facebook.com/pages/KSMProduction, Pinterest et Google +. Contact Presse KSM : Sandrine Cuvilliez au 04 68 95 55 14