Browsing Category

GASTRONOMIE

GASTRONOMIE, TOURISME

Le Domaine Riberach rouvre ses portes !

mai 17, 2017
Piscine-naturelle-Riberach-BD

Le 1 er avril 2017, le Domaine Riberach, hôtel écolodge****&spa, restaurant* locavore et cave, a rouvert  ses portes après trois mois intenses ! A la clef : un prix de la «Meilleure assiette végétale» et du «Meilleur commis» au Bocuse d’Or pour le chef Lemal et Benjamin Vakanas. Mais également une toute nouvelle décoration pour «La Coopérative» (qui maintient son étoile au Michelin) avec une nouvelle carte, fleurant bon la créativité de l’excellence. Et pour mieux partager ces moments de convivialité, des offres spéciales en «escapades bucoliques» vous sont proposées, au fil d’avril, pour les vacances du Printemps. En bref : du bon, du beau, du bio. Ou la trilogie parfaite de la Dolce Vita en terres catalanes !

Il va s’en dire que ce prix de la «Meilleure assiette 100% végétale» au Bocuse, c’est une sacrée reconnaissance pour le chef de La Coopérative, Laurent Lemal, qui a pu se mesurer aux plus grands toqués de ce Monde. Reconnaissance par ses pairs d’un travail et d’une technicité parfaite mais aussi de ses prises de risque dans l’innovation et d’un vrai sens de l’esprit d’équipe. Celui qui a fait du «végétal attitude» sa marque de fabrique, a su conquérir le jury avec son «gâteau fondant de céleri à la truffe noire, aux racines et citron Meyer, dans un bouillon de céréales grillées et calçots».  Autant de parfums enivrants à retrouver dans sa  nouvelle carte de Printemps  !

Et pour accueillir ce nouveau «souffle gourmand» rien de mieux qu’une nouvelle décoration. Un nouveau «coup de peps» donné à l’ancienne Salle des Presses, pour un effet encore plus cossu. Nouveaux fauteuils à l’esprit «vintage» et banquettes en cuir vieilli Chesterfield pour un confort digne des plus grands moments gastro. Enfin, nouvelles tables en bois de chêne brut et nouveaux luminaires pour un côté plus chaleureux et actuel. Et pour compléter l’offre culinaire du Domaine, un «Comptoir cave» proposera au Wine Shop Riberach N’CO, dès le mois de mai, une table vigneronne. Autour du grand comptoir de dégustation, le chef y présentera sa nouvelle version de la cuisine à l’ardoise, aux produits de saison et aux desserts faits maison (dès mai, du vendredi au mardi soir).

Enfin, avec l’offre «mon escapade bucolique», vous pourrez découvrir les vertus du «sommeil en cuve» dans ce lieu d’archi atypique (90€ la nuit en chambre double avec entrée hammam et sauna – du lundi au jeudi, jusqu’au 20 avril). Et si vous y prenez goût, l’offre «Au fil d’avril» à 3 nuits au prix de 2 – avec ses petit-déjeuners et ses entrées gratuites pour le Musée de Bélesta – vous permettra de profiter des plus beaux paysages de Dame Nature, à pieds ou en vélo. (Offre valable en avril, hors 15,16,17). Quant à la saison des «wine safari», sachez qu’elle reprendra tous les samedis de juin et de septembre. N’est-elle pas belle la vie d’aqui ?

Hôtel****&spa ouvert 7j/7. Restaurant «La Coopérative» ouvert du mercredi midi au dimanche soir. 12-14h /19h-22h. Réservation au 04 68 50 30 10 iu à : hotel@riberach.com. Des formules en journée pour profiter du SPA et du bassin de baignade naturel. Breakfast & SPA à 33 €/pers, Lunch & Spa à 54 €/pers (sur la base du « Menu Km0 »), Tea & Spa à 24 €/pers. WINE SAFARI avec Panier Gourmand 75 €/pers. Grillades ou cargolade sur demande. 2 route de Caladroy – 66720 BÉLESTA Pyrénées Orientales Tél : +33(0)4 68 50 30 10. Plus d’infos sur riberach.com.

ÉVÉNEMENTS 2017
PÉTANQUE PARTY : A l’heure de l’apéro, réservez  votre soirée « pétanque entre amis » dans les jardins de Riberach ! Autour des meilleures cuvées et des ardoises gourmandes du Comptoir Cave.  Tous les vendredis, dimanches, lundis et mardis. A partir de 19H30. Où ? au Comptoir Cave – Wine Shop Riberach’NCo. Pensez à réserver terrain de pétanque et boules à la réception au 04 68 50 30 10.  A partir de 5 € le verre de vin et de 12€ la bouteille (à prix cave).

FÊTE DES MÈRES le 28 mai : des produits Eclaé offerts à toutes les mamans résidant à l’hôtel le jour de la Fête des Mères.

SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE :
Du 30 mai au 5 juin, le MENU «KM 0» de La Coopérative redevient entièrement Vegan.
Samedi 4 juin : le Wine Safari «Pousse de la Vigne» devient un WINE TREKKING avec un Focus spécial sur la démarche «Nature et Progrès».

WINE SAFARI : Tous les samedis de juin et de septembre.

LE BARBIER DE RIBERACH : le jour de la Fête des Pères, le dimanche 19 juin, un illustre maître barbier se met à la disposition de la clientèle de l’hôtel et du restaurant, sur réservation de 9H30 à 13H.

CONCERT OPERA le 24 juillet à 18H30: Dans le cadre du Festival AMusikenVignes, concert lyrique autour des airs d’Orphée aux enfers d’Offenbach avec Heng Shi, baryton accompagné par son épouse Yue Shi. Entrée 10€. Renseignements : 04 68 50 30 10.

GASTRONOMIE, TOURISME

Laurent Lemal face au challenge d’une assiette 100% végétale.

décembre 13, 2016
variationsautourdu-mikan-laurent-lemal-par-r-limbourgweb
Finale mondiale du Bocuse d’Or 2017 : 
Laurent Lemal face au challenge d’une assiette 100% végétale.
Le 2 ème thème imposé de l’assiette à créer en vue de la finale mondiale du Bocuse d’Or 2017, a été annoncé le 30 novembre dernier: elle sera « 100% végétale ». Un challenge que Laurent Lemal, le chef du Domaine Riberach à Bélesta (66), représentant la France lors du prestigieux concours, est particulièrement heureux de relever tant sa ligne gastronomique est empreinte de cette veine presque « philosophique » depuis plusieurs années au Domaine Riberach.
Que cela soit à travers ses entrées « Végétal attitude » qu’il décline tel des « jardins extraordinaires » tout au long des saisons, mais également dans ses plats « millésimés » autour des fruits et légumes tels que « Red Mist », « Oignon de Toulouges », « Rave Party », « Vermeil » ou « Agrumes en amertume »,  Laurent n’a de cesse d’explorer le végétal sous toutes ses coutures !
France

Communiqué officiel du BOCUSE d’OR

Dans sa quête passionnée et attentive d’une cuisine en phase avec son temps, le Bocuse d’Or, à l’occasion de ses 30 ans, a décidé de mettre en lumière le végétal.  Les candidats de la finale 2017 devront, pour le thème assiette, réaliser une création 100 % végétale, composée exclusivement de fruits, légumes, céréales, graines ou légumineuses.

Véritable laboratoire de la cuisine mondiale, le Bocuse d’Or entend apporter sa contribution à ce débat et proposera  à ses 24 candidats finalistes un exercice inédit. En complément du thème plateau, le poulet aux crustacés, les candidats ont un mois pour imaginer une assiette 100 % végétale, à partir d’une liste de produits proposés sur le Marché Metro 100% végétal et éventuellement 2 produits originaires de leur pays.  Metro devient à ce titre « fournisseur officiel du plat végétal ».

 Thème sur assiette, ce que dit le règlement :

Les candidats doivent réaliser une recette présentée sur 14 assiettes sur le thème du végétal, la préparation peut être chaude, froide ou les deux. Ils doivent sélectionner leurs ingrédients parmi les 146 produits proposés par le Marché Metro, Fournisseur Officiel du plat végétal, dans une liste composée de fruits, légumes, céréales, graines et légumineuses.

Les candidats ont la possibilité d’utiliser 2 produits supplémentaires, représentatifs de leur pays qui ne seraient pas proposés par le Marché Metro. Ils peuvent ainsi représenter leur héritage culturel dans leur assiette. Pour rappel, la spécificité et l’originalité géographique du thème sur assiette représente 20 % de la note.

Les huiles vierges naturelles de fruits pressés sont autorisées, ainsi que les épices et gélifiants végétaux. Les candidats ne pourront pas utiliser dans leur préparation : les huiles parfumées, le beurre, le fromage et tout autre produit laitier.

Les candidats ont un mois pour imaginer leur recette et l’envoyer au Comité International d’Organisation avant le 30 décembre 2016.

« La cuisine ne peut être que belle quand elle nous rapproche de la nature » Régis Marcon, Président du Comité International d’Organisation du Bocuse d’Or.

GASTRONOMIE, TOURISME

L’esprit des Fêtes au Domaine Riberach ! 

décembre 13, 2016
domaine-riberach-lounge
En ce mois de décembre 2016, le Domaine Riberach à Bélesta (66) est en pleine effervescence. Une soirée spéciale pour les «10 ANS» de la Cave, le 9 décembre prochain, s’organise à la Coopérative autour des mets étoilés de Laurent Lemal. Ce dernier, en plein préparatifs du Bocuse d’Or Monde, entouré d’une équipe à son plus haut niveau, vous promet des moments de gastronomie de haute volée pour cette fin d’année 2016. Et pour profiter de cette ambiance unique, l’offre «Jingle Bell», avec thés et pâtisseries de Noël à l’arrivée, nuitée et petit-déjeuner pour 2, vous est proposée à 155€*. Alors vite à vos tablettes pour réserver votre moment de magie !
Le vendredi 9 décembre 2016 prochain, une soirée exceptionnelle à l’occasion des «10 ans de la cave» de Riberach, mettra à l’honneur les plus grands crus millésimés du domaine. Commentés en direct par le sommelier et les vignerons/oenologues tout au long de la soirée, ils seront présentés – et offerts pour l’occasion- en accompagnement du «Menu Ephémère»**. Ce menu «Surprise» avec ses 8-10 plats s’articule au gré de l’inspiration de saison du chef Laurent Lemal, actuellement en plein préparatif de la finale mondiale du Bocuse d’Or.
 
Car c’est à Riberach, dans une cuisine spécialement aménagée, que Laurent Lemal, avec son nouveau commis Benjamin Vakanas et son coach Franck Putelat travaillent d’arrache-pied, depuis plusieurs mois déjà, en vue de remporter ce qui est considéré comme le Graal de la gastronomie. Ils représenteront la France, lors du 30ème anniversaire de la prestigieuse compétition les 24 et 25 janvier 2017 prochains à Lyon. Avec ses 23 autres adversaires venus du monde entier, Laurent Lemal devra revisiter, en thème plateau, le «poulet aux écrevisses». 
A cet effet, il a choisi comme «fil rouge» de son voyage culinaire, le chef d’oeuvre de St Exupéry : le Petit Prince. Symbole de la ville de Lyon, de la France, mais également de l’universel et de l’imagination, le Petit Prince c’est aussi le pari de la poésie de la simplicité, de l’enfance et de la pérennité des sentiments. En accédant à sa demande «S’il vous plaît… dessine-moi un mouton !», notre chef catalan (de cœur et chti d’origine) prend le parti d’interroger notre perception et notre représentation du Goût, à travers jeux de textures et de saveurs dont il a le secret. Au gré de différentes techniques élaborées de préparation et de cuisson, programmées à la seconde et au gramme près, Laurent n’aura de cesse de préserver la naturalité de chaque produit tout en le sublimant.
Un processus et un parti pris créatif qu’il excelle à poursuivre dans son travail à la Coopérative, entouré d’une équipe plus motivée que jamais. Ses menus de Fête, désormais en ligne sur riberach.com, sont tous empreints des parfums de cette aventure de l’excellence et la jeunesse. Alors n’attendez plus pour réserver votre grand moment de  gastronomie : il y a fort à parier qu’ il n’y aura pas de places pour tout le monde !
* Offre «JINGLE BELL» : 2 «Tea time» avec Café, Thé et pâtisseries de Noël offerts à l’arrivée, pour toute nuitée, avec petit-déjeuner buffet pour 2 à 155€  (au lieu de 181€) . Valable du 1er au 30 décembre 2016 (hors 24&25 décembre) **Offre «10 ANS» : Menu Ephémère : 92€/personne (Accord met & vins de Riberach à 45€ offert).  Offre Nuitée des 10 ANS  -30% sur votre chambre lors de la réservation de votre table au 04 68 50 30 10. 

GASTRONOMIE, TOURISME

L’ «Eloge de la lenteur» d’un Ecolodge chic en Pyrénées Méditerrannée

avril 13, 2015
Dessert-agrumes-baches-LaurentLemal-RLimbourgBass-def

Le 3 avril 2015 dernier, le Domaine Riberach a rouvert ses portes à Bélesta, en plein coeur des Fenouillèdes et des plus beaux vignobles du Roussillon. Niché dans la cave coopérative de 1925, au pied du Château médiéval du XIIème, un écolodge design****, un restaurant étoilé et une cave y ont pris racine grâce au couple d’architectes franco-allemand Luc Richard et Karin Pühringer. Les anciennes cuves ont été transformées en chambres et suites de charme, les anciennes presses en une salle de restaurant ultra contemporaine avec terrasse lounge et vue panoramique faisant de ce lieu une destination «pure détente», d’autant qu’en mai ouvre un tout nouveau «SPA en 5 cuves». Cela tombe plutôt bien : en mai on fait ce qu’il nous plait !

A moins de 30 mn de Perpignan, c’est une synthèse parfaite de l’oenotourisme version Roussillon que signe Riberach. Avec son prochain spa «en 5 cuves» accessible du coeur de l’hôtel – qui ouvre ses portes début mai – le Domaine Riberach complète son offre touristique «pure détente». Le nouvel espace bien-être a été réalisé pendant les trois mois de fermeture de l’établissement par l’agence Arch&Coop (Luc Richard et Philippe Le Mouellic), spécialisée dans la réhabilitation de caves coopératives et en collaboration avec Yann Lardic de Wellness Spa. Galets noirs, meubles exotiques et ambiance minérale sont au programme de ce nouvel espace cocooning comprenant boudoir, hammam et sauna en libre accès mais aussi balnéo double, massages en duo et esthétique (sur réservation) … Soit 60 m2 de pure détente pour la clientèle de l’hôtel… Avant ou après une «sieste» en cuve, à moins que cela ne soit au bord d’un des plus beaux bassins de baignade naturels version Grand Sud : c’est à vous de choisir! Dans un environnement complètement bio-éthique (photovoltaïque, géothermie, biotope etc..), Riberach est un véritable lieu de farniente, entre vignes et maquis, qui érige l’Eloge de la lenteur en vrai art de vivre méditerranéen.

Alors avis aux amateurs de voyages insolites: Riberach est la formule qu’il vous faut! D’autant que le Domaine organise des «Wine Safari» à la journée, des formules «Winetour» en tout compris, mais aussi des week-ends «Relax et Gourmand» à faire entre copines ou en amoureux et même des «week-ends ZEN», en 2 ou 3 jours, autour de l’art énergétique chinois du Qi Gong avec ateliers de pratique et sur les huiles essentielles, relaxation, dégustations sensorielles, conférence débat etc… uniquement sur certains week-ends de mai à décembre (les prochains rv sont les 8, 9 et 10 mai et les 13 et 14 juin 2015. Voir autres dates sur www.riberach.com). Le wineshop «Riberach N’co» vous assurera quant à lui les bases d’une belle culture des vins bio et en biodynamie des Pyrénées Orientales.

Et pour se dégourdir les jambes et les «imaginaires», plusieurs idées de balades entre vigne et maquis à faire à pieds ou en vélo. Partez du magnifique Château de Bélesta (du XIIe) qui renferme un Musée de la préhistoire récente des premiers éleveurs et agriculteurs, ludique et passionnant… Arpentez les sentiers fleuris pour profiter des paysages sublimes des Corbières d’un côté et des Pyrénées de l’autre. Du sommet du Pic d’Aubeill vous apercevrez la Méditerranée. Découvrez la grotte préhistorique et en poursuivant votre chemin, le dolmen du Molí del Vent qui surplombe le lac de Caramany dans un paysage étincelant de plaine aride. Sous la bienveillance du Conflent et des Fenouillèdes, c’est l’un des plus grands monuments néolithique du département qu’il vous sera donné de voir. Vous pourrez également partir à la découverte des restes du puits de glace, du moulin à eau, de la borne frontière, du «parcours d’eau», des ruines de la chapelle St Barthélémy et des ruines d’un hameau médiéval du 11 ème siècle… D’ailleurs en vous retournant dans son église, ne ratez surtout pas le mont sacré des catalans le «Canigou» (la dent du chien) qui se dresse fièrement sous l’arcade d’un porche…

Transat-biotope-RIberachDes sensations inoubliables dans une nature préservée qui a su donner le meilleur d’elle dans des vins intenses et d’un rare élégance, signés Riberach … Alors n’hésitez plus : destination Riberach pour Arrêtez le temps et vivre l’ «éloge de la lenteur…» made in Roussillon !

Où : Hôtel **** Spa – Restaurant * –
Domaine et Wine Shop Riberach N’Co
2A, route de Caladroy 66720 BÉLESTA
tel +33(0)4 68 50 30 10 facebook.com/HotelRestaurantRiberach
Tarifs séjours à thème et dates : www.riberach.com

 

OFFRE RéOUVERTURE/ du 3 au 30 avril inclus  pour 2 menus
au choix achetés en Accord Mets-Vins la nuit à 90 €
en chambre double ou twin au-dessus des cuves «dans la limite des stocks disponibles»

GASTRONOMIE

La Bonne Etoile du Chef Lemal

décembre 3, 2014
Laurent_Lemal_Chef_Etoile_La_Coopérative_66_Paysage

À peine auréolé d’une étoile au Michelin, après seulement 4 ans dans les cuisines de Riberach, Laurent Lemal vise désormais le titre de Meilleur ouvrier de France.

Si on lui avait prédit qu’il obtiendrait sa première étoile, à 35 ans, quatre ans après être entré dans les cuisines du restaurant La Coopérative, l’aurait-il cru ? Le chef Lemal répondra sincèrement que non. Que c’est une énorme surprise. Qu’il a eu du mal à réaliser cette formidable récompense décernée par le Michelin en février dernier. Mais en le regardant cuisiner, à l’écouter parler de son travail, de ses heures passées à lire des livres, à s’inspirer de ses pairs, à exécuter encore et encore ses recettes, on devine facilement qu’il n’y a pas de hasard dans cette réussite. Comme si ce parcours avait été programmé de longue date. Millimétré, à l’image de ses assiettes où l’on retrouve toute sa justesse et son exigence. Des plats sublimes comme la composition autour de la carotte qu’il propose en ce moment à la carte. Un ensemble de goûts, un mélange de textures et de couleurs, qui, pêle-mêle, explosent en bouche. Surprennent. Déroutent. « Très, très bon », comme on dit. Un plat qui illustre à lui tout seul la trajectoire prise par le chef Lemal. Vers les sommets. « C’est vrai, ce plat demande beaucoup de travail. Mais c’est ce qui me correspond. Je suis un gros bosseur. Limite maladif », confie-t-il.

Laurent_Lemal_Chef_Etoile_La_Coopérative_66_2

« Machine de guerre »

Derrière ses fourneaux, le chef Lemal ne laisse pas la place à l’à-peu-près. Petit briefing post-service de midi et le voilà déjà en train de penser au planning du soir. Ou à une cuisson. Ou à un plat. Ou au titre de Meilleur ouvrier de France. Car en terme d’exigence personnelle, le chef Lemal place la barre très haute. La « machine de guerre » de l’hôtel Riberach s’est inscrite cette année au concours du Meilleur ouvrier de France (MOF). « Le Graal de la cuisine », comme il le dit et qu’il a décidé de relever. « La compétition est quelque chose qui me plaît. Déjà parce que cela permet de se remettre en question. De titiller les meilleurs. Et puis aussi parce que ce niveau d’exigence doit être le reflet de ce que l’on fait tous les jours en cuisine », explique-t-il. Et les fidèles du chef ne seront pas étonnés d’apprendre qu’il s’est qualifié en octobre dernier pour la grande finale du MOF 2015 (le concours a lieu tous les 4 ans), en février à Lyon. Il sera d’ailleurs le seul représentant de la région parmi les 32 chefs finalistes. L’année 2014 restera un beau millésime.
Mais la bonne étoile du chef Lemal est bien partie pour briller pendant de longues années.

Martial Mehr http://villagesduroussillon.blogs.lindependant.com/archive/2014/11/16/la-bonne-etoile-du-chef-lemal-202078.html

 

GASTRONOMIE, TOURISME

Le voyage vini sensoriel de Riberach

avril 15, 2014
Facade_Hotel_Riberach_Belesta_66

Et vous, avez-vous déjà dormi dans une cuve ?

Entre pays cathare et terres catalanes, dormir dans une cuve … c’est possible !

C’est à Bélesta, petit village de 230 âmes, qui domine les plus beaux vignobles du Roussillon, que l’ancienne cave coopérative au pied du Château médiéval a repris vie, grâce au couple d’architectes franco-allemand Luc Richard et Karin Pühringer. Les cuves ont été transformées en chambres et suites, les anciennes presses en une salle de restaurant avec vue panoramique sur les vignes, pour une destination «pure détente» à la découverte des vins de la région et des produits du terroir.

L’Eloge de la Lenteur

Une cave de vinification, un hôtel design **** et la table gastronomique nouvellement étoilée de Laurent Lemal … à moins de 30 mn de Perpignan, Riberach signe une synthèse parfaite de l’oenotourisme version Roussillon. Un environnement complètement bio-éthique (en photovoltaïque et géothermie) pour vous délasser autour d’un des plus beaux bassins de baignade naturel version Grand Sud. Véritable lieu de farniente, à deux pas de la Méditerranée, qui érige l’Eloge de la lenteur en art de vivre, Riberach est la formule idéale pour les amateurs de voyages insolites.

Dessert_Laurent_Lemal_La_Coopérative

Le complexe «vini sensoriel» Riberach propose – outre des séjours d’affaire sur-mesure – quatre séjours à thème : le «Winetour» (avec visite du domaine en 4×4, pique-nique dans les vignes, dégustation sensorielle, menus «1925» en accord mets et vins…) ; mais aussi une «Pause Sérénité» avec massage énergétique ou yoga au bord de la piscine. Ou la version plus complète: le week-end «Relax et Gourmand», soit deux jours de cocooning avec massage, yoga, menus «Km 0» et «1925» en accord mets/vins… Tout cela en attendant le spa qui devrait voir le jour en 2015. Enfin, l’«Expérience Vigneronne» conjugue – selon la saison – matinée vendanges et travaux de la vigne avec grillades à midi, visite de la cave, dégustations sensorielles et dîners gastronomiques en terrasse …. une escapade de rêve pour l’été indien !

Le wineshop «Riberach N’co» vous assurera les bases d’une belle culture des vins bio et en biodynamie des Pyrénées Orientales. Et pour se dégourdir les jambes ? Le magnifique Château de Bélesta qui domine le village renferme un Musée de la préhistoire ludique et passionnant… Sans parler de la garrigue alentour, de ces roches blanches, noires, grises, rouges, ocres et de ces vignobles qui façonnent un paysage étincelant et serein …

domaine_riberach_chateau_belesta

Alors ? Tentés par l’idée de dormir dans une cuve ? N’hésitez plus : destination Riberach pour vivre l’ «éloge de la lenteur…» made in Roussillon !

Où : Hôtel **** – Restaurant * – Domaine et Wine Shop Riberach N’Co
2A, route de Caladroy 66720 BÉLESTA tel +33(0)4 68 50 30 10 facebook.com/HotelRestaurantRiberach
Tarifs séjours à thème et dates des cours de cuisine du chef Laurent Lemal sur : www.riberach.com

Curiosités du village : Fours à céramique (un festival a lieu tous les ans au mois de mai).Circuit d’eau (chemin de randonnées). Dolmens et bornes de l’ancienne frontière. Et aux alentours : Perpignan et son centre historique (30 km). Ille-sur-Têt (8 km) : ses orgues, un joyau minéral que la nature a façonné ; son hospice riche en art roman. Tautavel et son centre européen de la préhistoire (20 km). Les châteaux cathares de Quéribus et Peyrepertuse (25 km). Le village médiéval de Castelnou (26 km). Eus, le « village escalier » (24 km). Au bord de la Méditerranée, Collioure (53 km), dont la lumière et les couleurs ont inspiré le Fauvisme.

GASTRONOMIE

Naissance d’une nouvelle étoile

février 25, 2014
Laurent_Lemal_Chef_Etoile_La_Coopérative_66_2

Naissance d’une nouvelle étoile dans le ciel de Bélesta (66) …

Le 24 février dernier le plus célèbre des guides de la gastronomie mondiale a rendu son verdict décernant pas moins de trois nouvelles étoiles pour le département des PO (sur les 5 pour la région LR). Parmi elles, une illumine le ciel banyulenc sous les traits de Pascal Borreil (qui l’avait déjà obtenu à Maury) et deux autres, bonnes voisines, qui vont à leur tour faire vibrer les Fenouillèdes: la fameuse Auberge du Cellier à Montner de Pierre Louis Marin et l’insolite Coopérative de Bélesta orchestrée par le trentenaire Laurent Lemal…

Avoir le sens de l’étoile … ou suivre sa bonne étoile selon Laurent LEMAL

Laurent Lemal, chti d’origine, a fait ses armes dans le giron de la grande famille Ducasse (Bruno Caironi, Michel Dussau, Benoit Witz …). En 2009, il est recruté par la direction de Riberach pour créer la ligne gastronomique de l’ancienne cave coopérative de Bélesta transformée en complexe hôtelier **** et domaine viticole.

En moins de trois ans, en confiance totale avec une direction qui lui laisse carte blanche, il compose une équipe de choix en salle comme en cuisine. Fort de cet équilibre, il dédie toute son énergie créative à la découverte passionnée d’une terre riche de sa diversité, de ses reliefs, de ses talents et de ses savoir-faire … Sa carte qu’il renouvelle une à deux fois par semaine est une «déclaration» à tous les petits producteurs du cru et du coin, à la confiance et à l’admiration qu’il leur témoigne.

Plat_Laurent_Lemal_Chef_Etoile_La_Coopérative_66_4

Moderne, créatif, méditerranéen, gastronomique : tels sont les mots du Michelin pour caractériser sa cuisine. Un des inspecteurs écrit à son sujet : «Cet ancien chai a conservé sa charpente métallique: l’endroit, très spacieux et confortable, a un charme fou ! Côté assiette, le chef nous régale avec des plats très inventifs, pleins de saveurs, faisant la part belle aux produits de saison… et sans renier le plaisir de la tradition, tel un délicieux pâté en croûte.» .

Finesse et précision, sens du détail et de l’umami, ce «point parfait» d’équilibre de saveurs, de textures et de sensations… Laurent Lemal propose une cuisine fluide, structurée et gourmande qui vibre, en fonction du temps qui passe, des envies, des rencontres … C’est un beau moment de plaisirs et de découvertes qui vous attend dans cette ancienne salle des presses… une succession de tableaux à la poétique primitive ultra contemporaine, des rondes d’amuse-bouches apéritives détonantes et de plats détournés avec maîtrise, humilité et humour. Car tout chez Laurent respire la passion du travail bien fait et le respect – de la matière, des autres, de soi – arrosé d’une recherche de vrai dans tout.

Plat_Laurent_Lemal_Chef_Etoile_La_Coopérative_66_5

En ces jours heureux, il écrit : «Un parcours atypique fait de rencontres déterminantes, qui ont changées ma perception de la cuisine, un tempérament pointilleux un tantinet casse «bonbon». Etre chef en gastronomie, c’est un peu comme signer une profession de foi, cela devient un engagement personnel, une volonté de se dépasser pour continuer à surprendre et évoluer. Une famille, des collaborateurs, des producteurs sans qui rien ne serait possible, car tout seul, même avec des idées, on ne peut pas tout faire. Et enfin, un projet, un concept d’un couple un peu fou qui m’a donné leur confiance, qui m’ont fait confiance … et c’est tout ça qui fait la genèse et la réussite de Riberach aujourd’hui : respect, amitié, partage et confiance.»

Pensez à réserver dores et déjà «votre moment» à Riberach qui réouvre ses portes le 4 avril prochain. Menu de 34€ à 85€. Carte de 41€ à 65€. Ouverture annuelle du 4 avril au 1 er janvier au soir. Dates des prochains cours de cuisine 2014 : 17 mai > la pâtisserie…revisitée / 21 juin > Prémices d’été / 18 octobre > Secrets d’Automne / 22 novembre > C’est chou ! / 20 décembre > ça va bûcher !

HOTEL CAVE RESTAURANT RIBERACH 2A, route de Caladroy 66720 BÉLESTA

www.riberach.com • Tél : 04 68 50 30 10 • Fax : 04 68 64 25 99

Email : hôtel : hotel@riberach.com • cave : cave@riberach.com